Qui sommes-nous ?

Créée en 1997 à l’initiative d’une trentaine de producteurs, l’entreprise est basée dans le Lot et Garonne au cœur de la région du pruneau.

Les Fleurons leader* du segment de pruneau dit « mi-cuit »

13

Le pruneau fermier des Fleurons est donc un pruneau mi-cuit.

Le sait-on suffisamment ? Un pruneau est avant tout une prune déshydratée. 35% est le taux auquel le pruneau est généralement commercialisé mais pour y parvenir, les industriels déshydratent les prunes à 21% pour des questions de conservation. Ce n’est qu’au fur et à mesure des besoins que ces prunes séchées sont réhydratées jusqu’aux fameux 35% afin d’obtenir un pruneau standard qui est donc un fruit sec contenant de l’eau.

Les Fleurons déshydratent les prunes à 35% directement en une seule fois. Pas de réhydratation donc pas d’eau le pruneau fermier des Fleurons est ainsi « pur fruit ». Moelleux et d’une saveur exquise, différente de la prune fraîche et de celle du pruneau d’Agen standard, le pruneau fermier est un fruit destiné aux gourmets avertis ou à tous ceux qui aiment ce qui est simplement bon.

*295 tonnes commercialisées par an sur les 390 tonnes que représente le segment au niveau national (source BIP Panorama statistique)

Les Fleurons ont trois principales missions

08

1. Conditionner les produits
L’entreprise dispose à cet effet d’une structure complète et moderne apte à réaliser toutes les opérations de mise sous emballage. À chaque étape, Les Fleurons mettent tout en œuvre pour offrir le meilleur du pruneau et obtenir la qualité premium requise pour les pruneaux fermiers.

2. Commercialiser la production
Une force de vente assure une diffusion nationale au travers des enseignes de grande distribution. Mises en avant, théâtralisation, toutes les techniques de vente sont utilisées pour mettre en avant ce fruit d’exception.

3. Marketing, communication et développement de gamme

Les Fleurons font de la qualité et de l’innovation leurs atouts principaux. Les Fleurons bousculent les codes avec audace et sont à l’origine de nombreuses avancées majeures dans le monde du pruneau et des fruits secs avec une volonté affirmée ; celle de rajeunir la clientèle et de déringardiser la consommation de ces fruits qui pâtissent d’une image quelque peu altérée.

Les dates clefs de notre développement

1988 :
Les Compagnons du Pruneau décident de faire du pruneau mi cuit le cœur de leur activité
1997 :
création de la société « Les Fleurons » afin de commercialiser la gamme complète de pruneaux mi-cuits et de fruits moelleux désormais disponible sous un label unique du même nom.
2002 :
Les Fleurons mettent sur le marché leur gamme de pruneaux mi-cuits en étui qui remporte rapidement un vif succès auprès de la grande distribution et des consommateurs.
2005 :
les Fleurons poursuivent leur développement et lancent une nouvelle gamme de produits en contenance alternative plus faible que les contenances classiques 375g au lieu de 500g et 750g au lieu de 1kg.
2006 :
les Fleurons entament la segmentation de leur gamme en univers de consommation et créent de nouveaux produits totalement innovants répartis en 4 gammes : « tradition », « nomade », « snacking » et « sport »
2009 :
Les Fleurons lancent les toutes premières pulpes de fruits secs avec une gamme grand public et une gamme sport baptisée ULTIMUM. Rapidement ULTIMUM devient fournisseur officiel de l’équipe professionnelle cycliste Bouygues Télécom dont fait partie Thomas Voeckler.
2011 :
Les Fleurons abandonnent l’appellation « pruneau Mi-cuit » opaque et ambiguë, pour lancer le « pruneau fermier » et une toute nouvelle ligne graphique des emballages. Une véritable révolution immédiatement comprise par les consommateurs : les volumes s’envolent littéralement.
ULTIMUM poursuit sa lancée avec des ventes de plus en plus importante grâce aux performances de l’équipe cycliste Team Europcar, aux exploits de Thomas Voeckler sur le Tour de France et à sa boutique internet : www.ultimum-sport.com
2013 :
Encore une avancée majeures avec les tous nouveaux pots snacking des Fleurons. 200g de gourmandise et de praticité. Des pots magnifiques que l’on hésitera pas à mettre au centre de la table.